Les Castors de l’Audomarois : acte III

L’aventure est en marche…

Temps de pose pour les "Castors" de gauche à droite : 01- Michel Pissonnier, 02- René Sacépé, 03- Raymond Degrillasse, 04- Gilbert Viste, 05- René Duhamel, 06- Charles Duhamel, 07- Marcel Carré, 08- Jean Maniez, 09- Gérard Deletombe et 10- André Wintrebert

Ils ont décidé de s’unir un jour de 1951 sous le nom des Castors, en dehors de leur activité professionnelle normale, et de travailler à la construction de leur logement. Nous poursuivons ici la présentation de cette association d’hommes et de femmes qui ont décidé seuls de leur sort, tels de véritables combattants.

Ainsi, 1953 a vu la liste des volontaires se stabiliser à 43 familles offrant une année 1954 riche en événements !

Une chapelle dans le Lyzel bien avant la Révolution française

Je suis seule ! Unique au milieu des champs. Au loin, des fumées sortent des toitures, témoins de ce temps qui glisse vers l’hiver. Autour de moi, des cadavres. Un grand couteau a décapité les choux-fleurs pour garnir les tables audomaroises. Les terres hersées portent encore des empreintes dans le sol noir du marais. Du maïs ? Des carottes ? Des poireaux ? Les grands roseaux se balancent, nonchalamment. Non, je ne suis pas un épouvantail, même si je veille à chaque instant qui passe sur ce Lyzel nourricier. Je suis la cappellewaert.