LE TIR A LA PERCHE VERTICAL DANS L’AUDOMAROIS

Un jeu traditionnel venu de flandre

Lors d’une balade sur le terrain des glacis, derrière les remparts, mais aussi dans d’autres communes voisines, on ne peut manquer de s’interroger sur la présence et l’usage de ces perches immenses, hautes de trente mètres dont le sommet est hérissé de petites piques. 

Elles permettent la pratique d’un jeu ancien : le tir à l’arc à la perche verticale, très répandu dans le Nord-Pas de Calais. Ce jeu consiste à abattre des cibles appelées oiseaux, constituées de plumes multicolores et embrochées sur une grille étagée à partir de vingt-cinq mètres.

L’oiseau placé au sommet de la perche, à près de trente mètres, est appelé l’honneur ou papegai, déformation du mot perroquet en flamand.

L’odyssée des Castors de Saint-Omer – Acte V

L'Odyssée des Castors de Saint-Omer - Acte v

LE CHANTIER (1954-1956)

Sous la houlette de Edouard Maréchal, responsable Travail Auto-constructeur assisté de la Commission Technique, la toute première équipe constituée de Delrue André, Soudan Léon, Duhamel René, Barrois Jacques, Magnier Jean, Debroucker André, Pissonnier Michel, Bouveur André, Boullet jean et Binet Arsène a démarré par un frais dimanche de juillet 1954, le 18 exactement.


Cette semaine là il a fait 10° à Toulouse !
Cela n’a pas refroidi l’ardeur de l’équipe affectée à ce 1er jour de travail.

Objectif :
réaliser la mise en place de remblais de cassons, damage des sols et apport de terre.

A leur disposition, le matériel de la coop « Batir », à savoir :
16 pelles (achetées à la mairie), 8 brouettes métalliques, 2 fourches à cailloux, 1 tuyau en caoutchouc de 50m, 2 seaux en galva et 9 pioches !

LE RENOUVEAU DU QUAI DU COMMERCE ET GARE DE SAINT-OMER

DE LA MATRICE D’EAU A L’ERE DU FER

Vue aérienne gare Saint-Omer

Depuis sa naissance, Saint-Omer a développé au fil du temps son activité économique dans un même lieu : le quai fluvial et la gare.

Aujourd’hui, dans ce même ensemble foncier de 3000 m2 s’esquisse le devenir d’une ville tournée vers l’avenir et la modernité. De ce bâtiment construit en 1848 et fermé en 2011 pour raison de sécurité, la Communauté d’agglomération du Pays de Saint-Omer a eu la volonté de redonner à la gare toute sa vocation et de réhabiliter ce bâtiment historique en tiers lieu numérique.

Après trois années de travaux, la gare fait place à la Station qui a été inaugurée l’autre week end sur une scène haute en couleurs et en animation

Jour de fête sur le parvis de la gare à l'occasion de son inauguration