Ti-Fred

A la mémoire d’Alfred Lefebvre, dit Ti’Fred (1926-2008)

TI-FRED

Ce samedi 15/09/18 s’est tenue à Lumbres, une cérémonie à la mémoire de Ti’Fred, Une plaque commémorative, avec son portrait gravé par un artiste local, a été dévoilée par son arrière petite-fille. Il se dégageait de l’assemblée une ferveur rare. Et tous les présents, qu’ils aient ou non connu Ti’Fred ont partagé une émotion authentique en trinquant à son souvenir. Pour ceux qui l’ignoreraient, Ti’Fred était tout à la fois une poète patoisant, talentueux, mais aussi un dessinateur, un aquarelliste, un sculpteur, et un compositeur. Et tout cela en parfait autodidacte ! Il savait manier la franche rigolade comme l’émotion la plus pure.

Vous pouvez retrouver quelques chroniques de TI-FRED. Dans le livre créer par « Ches catreuw d’fremion » édité par CGGRAPHIC en Sept 2012 « La vie dessinée et racontée par Ti Fred », ce livre contient un CD des meilleures chroniques

Rencontres de Musique Médiévale de Saint-Omer

A Saint-Omer,  22 Juin au 06 Juillet, se tiennent des animations-rencontres autour du thème de la musique médiévale.

 Une conférence inaugurale présentée par Rémy Cordonnier, sur le thème du « bestiaire d’Adam de la Halle » s’est tenue à la Chapelle Saint-Jean, le vendredi 22 Juin.

 

Rémi Cordonnier: Conférence Bestiaire d’Adam de la Halle

"JE MUIR D'AMOURETTE" ensemble Mille Bonjours et Lyric & Co à la cathédrale de Saint-Omer Pour voir en plein écran double-cliquez dans la fenètre de l'animation

Nous vous proposons un extrait du premier concert donné le vendredi 29 juin en la cathédrale de Sain-Omer, intitulé « je muir d’amourete ». C’est une création de l’ensemble « Mille Bonjours » et de la compagnie « Lyric & Co », sur la base de textes et de la musique proposés par Adam de la Halle.

Prochain concert vendredi 6 juillet 20h30

Les anges musiciens

Ensemble Obsidienne

Direction Emmanuel Bernnardot

Le talent du reclyclage d’Adeline Danjou

RECYCL’ART, la curiosité d’Adeline Danjou est devenue un métier.

« Je veux être pompier, ou policier. Moi coiffeuse, ou infirmière ». Si certains vont au bout de leur idée, bien des enfants changeront d’avis en route. Leur métier « de grand » sera bien différent de ce qu’ils imaginaient en primaire. Par l’apprentissage de la vie, grâce à une rencontre, en se découvrant un talent.

Adeline d'Anjou Recycl'Art