La Station fête ses 2 ans

Deux ans se sont écoulés depuis l’édification du local provisoire implanté sur le parvis de la gare de Saint-Omer.

Lundi 2 juillet La Station  fête  ses deux ans d’activité. 

Lors de la soirée portes ouvertes des visites du chantier de la gare sont organisés. 

Des stands d’informations et une exposition de projets réalisés  grâce au matériel à disposition dans le Fablab  seront implantés sur la parvis de La Station

Venez nombreux découvrir ce projet d’avenir, gérer par une association  de promotion de l’innovation et de l’entrepreneuriat nouvellement créée.

Il était une fois les Castors de l’Esplanade à Saint-Omer

Réunion des Castors de Saint-Omer à la Station Pour voir en plein écran double-cliquez dans la fenètre de l'animation

En Mars 1951 des hommes, et des femmes ont créé l’association « S’unir et Bâtir » ayant pour objet « Grouper et aider les personnes désirant construire et accéder à la propriété ». Une aventure humaine commençait, qui aboutira 5 ans plus tard à l’établissement de 43 familles dans autant de logements castors. A Saint-Omer, les castors en question ont bâti leurs maisons sur le secteur de l’ancienne esplanade militaire, à l’issu du démantèlement des fortifications Vauban, contiguës au jardin public.
C’est l’histoire de ces 43 familles que nous allons vous raconter au fil des reportages qui vont suivre.
Pour cela nous avons pris contact avec des « enfants de castors »connus de nous. Une réunion qui s’est tenue à la Station, proche de la Gare de Saint Omer, nous a permis de nous retrouver. Nous avons beaucoup échangé, et avons constaté l’intérêt resté très vif pour l’aventure vécue par tous, parents et enfants.

Incrivez-vous  au groupe FB : Les Castors de Saint-Omer

Copier l’adresse ci-dessous.

https://www.facebook.com/groups/1661428580639680/

Le Bloc de 10 n’est plus que poussière

Bloc-10
Deux expositions espacées de trois mois

Il n’aura fallu que 3 mois à l’entreprise Helfaut-Travaux pour venir à bout du Bloc de 10 à l’entrée de la cité de Mathurin. Aussi appelé la Tour Pierre-Guillain, celle-ci a marqué le paysage local durant plus de 50 ans et laissé une montagne de souvenirs à toute une population. Nul doute que le nouveau projet sera en parfaite  harmonie avec le site de la Maison du Marais.

La disparition du Bloc de 10 sous l’œil vigilant du Duc d’Orléans a été immortalisée en deux prises de vue espacées de 3 mois, le  19 mars et 11 juin 2017. L’image a été réalisée avec un emblématique Nikon FM2n des années 1980 sur un film argentique négatif noir et blanc Fuji Acro 100 que l’auteur Jonathan Le Sant affectionne et utilise régulièrement pour ses  compositions photographiques originales. Bravo l’artiste.