Le bastion de Thiennes, une histoire récente (2)

Ici, je me ressource, explique Jean-Pierre Grioche, j'oublie les bruits de la ville. Avec Maryse, il aime aussi à se poser près de la cheminée explique Jean-Pierre Grioche.

Vous avez été très nombreux à vous intéresser à l’histoire du bastion de Thiennes, à Aire sur la Lys, publiée la semaine dernière. Nous poursuivons la présentation de ce monument historique qui a traversé la temps. Jean-Pierre Grioche assure aujourd’hui l’entretien de ce bâtiment chargé d’histoire au travers d’expositions et spectacles notamment. 

Le bastion de Thiennes, outil de défense et lieu de fête

On distingue aussi l'ancienne accroche du rempart (à G) qui a servi à combler les douves

Le bastion de Thiennes, parce qu’il couvrait le chemin qui menait d’Aire vers cette commune du nord de l’autre côté de la Lys, est un rescapé. Il n’a pas survécu au démantèlement des fortifications pour sa beauté, mais pour son utilité.

Le sentier Bernanos

Maison de Bernanos

Retour à Fressin, lacez vos chaussures de marche.

Nous avions déjà parcouru ce village étonnant, presque figé dans le temps, découvert ses vieilles fermes et le château féodal baignés par le rythme lent de la Planquette. 
Quelques mois plus tard, nous avons retrouvé notre guide, Eliane de Rincquesen (voir sujet précédents), notre « interlocutrice experte » qui connaît tant de cette verte vallée.
C’est dans ses pas que nous allons vers Georges Bernanos. Le village de Fressin, où le prix Fémina 1929 passa sa jeunesse, porte de nombreuses références de cet illustre habitant. Il vient de lui consacrer un circuit découverte, pédestre et littéraire, trois ou six kilomètres, magnifique. Suivons ce guide passionné et passionnant. Ecoutons-le.