Emmaüs en centre ville

Une arrivée remarquée en centre-ville.

    Emmaüs est la première « ressourcerie » de France, dans le cadre du développement durable, du réemploi, du détournement d’objets. Avec plus de soixante ans d’expérience, Emmaüs est incontestablement pionnier et sans doute inventeur de ces concepts aujourd’hui à la mode. Mais Emmaüs doit se réinventer en permanence pour pouvoir poursuivre sa mission. Une activité s’éteint, le plus souvent faute de soutien financier, et un nouveau projet pointe, surprenant, inventif, malin.

Atelier de couture d’Emmaüs

« Le manteau d’Arlequin »

    Cette fois, le projet s’appelle « les trésors d’Emma » ; Emma comme Emmaüs bien sûr! Il s’agit d’une « boutique des savoir-faire » d’Emmaüs montée en lien avec Audo-Tri. On y voit des meubles remis en état par les compagnons, des objets détournés, ou encore des vieux vêtements « comme neufs », ou transformés pour devenir des costumes de théâtre. Pour cette partie, c’est Audo-Tri et les six personnes de son atelier de couture « le manteau d’Arlequin » qui approvisionnent le magasin.

      «Les trésors d’Emma » se trouvant à proximité immédiate du théâtre rénové, dont la réouverture est prévue pour octobre 2018, on peut naturellement imaginer la collaboration qui devrait logiquement en naître !

    L’implantation de ce magasin-concept nouveau a été rendue possible grâce à la Communauté d’Agglomération du Pays de Saint-Omer. C’est la première application en centre-ville du dispositif « pépinière commerciale ». « Les trésors d’Emma » bénéficieront ainsi de l’attractivité de la zone de chalandise du centre-ville, et inversement, une telle ressourcerie vient compléter le parc de magasins existants, et donc renforcer cette attractivité. C’est un échange « gagnant-gagnant » !

AUDO-TRI : Audomarois-Travail-Récupération-Incertion.

AUDO-TRI

Expédition des vêtements recyclés vers des pays en voie de développement.
Arrivée marchandise à trier  

Audo-Tri est une association indépendante subventionnée par l’Etat et par Emmaüs. Elle est spécialisée dans la collecte des films plastique auprès des entreprises de la région, et la récupération des textiles déposés chez Emmaüs.

 

Le tri des tissus dans le hall 

Laine, coton, jean, 1500 tonnes sont triées annuellement par 37 personnes en emploi-insertion, puis conditionnées et revendues, principalement en Afrique. Et parfois on trouve des vêtements encore portables, voire de marque, qui sont revendus en l’état ou transformés.