Le site de la cathédrale : des rénovations successives

POUR TRADUIRE UNE PASSION HORS DU COMMUN

L’offre d’achat entrant en concordance avec leur budget, la valeur architecturale de cette vénérable demeure correspond parfaitement à ce qu’ils recherchaient. Les services de la Ville se mobilisent pour faciliter les démarches administratives. La vente se réalise rapidement. Quelques mois s’écoulent et voilà nos deux compères propriétaires.

Par chance, l’intérieur de cette maison de maître du XVIIe siècle a été préservé de toute velléité de modernisation. Elle a gardé son caractère d’origine et le travail de ses nouveaux propriétaires va lui permettre de retrouver le lustre d’autrefois. Des incertitudes pèsent néanmoins car les sols et murs sont entièrement recouverts empêchant toute analyse approfondie. Les  pièces n’ont pas été dévastées mais exigent un sérieux effort de rénovation.

L’ampleur de la tâche est conséquente et l’on devine la nécessité d’un énorme investissement personnel. Car en effet, les moyens financiers de Jean-Luc et Frédrik n’autorisent pas un total appel aux entreprises privées.

U n e  d é c o u v e r t e  i n e s p é r é e…

En 2013, Jean-Luc et Frédrik sont de retour de Suède et d’Italie et souhaitent s’installer dans la région. Plusieurs propositions sont présentées à Frédrik, oncologue, qui entend poursuivre sa vie professionnelle dans l’hexagone et ils s’installent à Lille. Cette étape vise à en préparer une autre. Ils ont  l’envie de dénicher une maison de caractère pouvant servir de lieu à un projet singulier. Après de vaines recherches dans les Hauts de France, ils visitent Saint-Omer et sont séduits par le caractère patrimonial de la ville. Une rencontre avec le maire s’impose pour lui présenter leurs intentions.

François Decoster, après avoir pris connaissance de leur dessein, leur apporte son soutien. Ils visitent plusieurs immeubles alors en vente. Et là, après avoir déambulé dans les salons d’une vieille bâtisse située face la cathédrale, c’est le coup de foudre. Ils ont découvert l’immeuble dont ils rêvaient. Avec des caves du XIe siècle, sur un lieu où vécurent les religieux et les clercs du chapitre, au cœur même de vestiges datant du XVIe et XVIIe siècles qui protègent des salles de l’époque empire et Restauration, nos deux amis s’installent sur 2000 ans d’histoire.

La maison garde toute son authenticité

Néanmoins des devis sont sollicités pour le gros œuvre et la réfection de la toiture. Les rencontres avec  des sociétés du bâtiment se succèdent et certaines propositions sont parfois fantaisistes jusqu’au jour où Jean-Luc reçoit Jean-Gabriel His. Cet entrepreneur est lui aussi amoureux des vieux édifices. Après visite et examen attentif des lieux, il assure que la maison est une vieille dame mais qu’elle peut encore vivre un siècle et plus sans doute, si l’on en prend soin.

Savourez maintenant la visite virtuelle des lieux

Pour voir en plein écran double cliquez sur l'animation.