Les Castors de Saint-Omer s’organisent

Dans le contexte socio-économique des années d’après-guerre, l’Etat se fixe, en 1950, l’objectif de livrer rapidement de nouveaux logements pour «sortir» les familles des taudis et autres bidonvilles surpeuplés ou insalubres.

Pour parer au plus pressé, le Gouvernement instaure une politique nationale du baraquement. Des cités de transit poussent ici et là, notamment place Perpignan, à l’Esplanade. Sur l’illustration de l’esplanade datée de 1957 (photo d’ouverture sur l’article de présentation) on peut encore apercevoir quelques baraquements.

Les candidats au relogement n’ont pas tous cependant la chance de se voir attribuer un baraquement. Les esprits s’échauffent, des initiatives voient le jour : Propagande et Action Contre le Taudis, La Croix Rouge, d’autres pas toujours heureuses comme Antoinette Brisset dite «Christine» et ses squats, le Mouvement Populaire des Familles, etc. Ainsi naît donc le mouvement «Castors», une association de personnes issues du monde ouvrier et d’employés. Ensemble et dans un esprit de solidarité, ils décident de construire eux-mêmes leurs logements. Pourtant, parmi eux, certains ne sont pas du métier du bâtiment. Mais peu importe, la volonté est là et le courage sans mesure.

LES CASTORS DES GLACIS et LONGUENESSE

Implantation de 4 logements sur le terrain des Glacis
(source : interview Mme Woets 25-08-2014)

En 1953, neuf gars se sont mis à l’œuvre sous l’impulsion de Odon Boullet.

Une  première implantation de 4 logements est réalisée sur le terrain des Glacis les familles Delvaux, Cartigny, Boullet frères (Achille et Odon) –  (source : interview Mme Woets 25-08-2014)

Une seconde implantation de 5 logements voit le jour à Longuenesse, rue Roger Salengro. On retrouve les familles Lasset, Merlier Jacques, …

(Sources : archives E. Maréchal, « historique S.A. Coop Bâtir », « A.G. coop Bâtir, rapport moral 01 sept 1957»

A Longuenesse,, rue Roger Salengro.

LE PROJET DES CASTORS DE L’ESPLANADE

le 1er mars 1951, l’association Castors « s’Unir & Bâtir » voit le jour, initiée par Julien Cornuau, menuisier, habitant rue Thiers à Saint-omer. Il sera donc le premier inscrit de la liste des 43 futurs membres.

(source : interview Mme Woets 25-08-2014, docs : état nominatif des membres nouveaux castor, Historique assoc-Les Castors de Sto).