Ajmal Panchoo : de l’île Maurice à chez nous pour s’occuper des autres

Débordé mais disponible, profondément humain, attachant, tenace tout en douceur, déterminé… il s’agit bien de Ajmal Panchoo. Un regard bleu apaisant, il est tout cela à la fois. Un propos sans doute bien en deçà de la réalité tant son quotidien, sa vie sont rythmés par les autres. Ceux qu’il soigne, ceux qu’il croise, autant de rencontres qui ont enrichi ce docteur en chirurgie dentaire très atypique qui exerce son activité dans le secteur d’Aire sur la Lys.

Au jardin public de Saint-Omer, on attend plus que lui…

Visite virtuelle du jardin public de Saint-Omer. Pour voir en plein écran double-cliquez dans la fenètre de l'animation

Oui, je sais qu’il fait froid, que le ciel est tout de travers.

Je sais que ni la primevère ni l’agneau ne sont encore là.

La terre tourne;

il reviendra le printemps sur son cheval vert. 

Que ferait le bois sans pivert, le jardin sans lilas ?

Tout passe, même l’hiver, je le sais par mon petit doigt

Que je garde toujours en l’air…

Un parking pour visiteurs fera place à l'ancienne piscine découverte

Il fait encore froid nous dirait Maurice Carême. Et dans certaines régions la température a bien du mal à monter les échelons du thermomètre. Chaque saison a son charme pourtant, mais il est grand temps que le printemps, arrivé depuis peu, dépose sa lenteur douceur sur notre jardin public.

Nous poursuivons ici la visite historique de l’un des plus beaux jardins de France : le jardin botanique de Saint-Omer. Ce magnifique lieu aux pieds des remparts se dote d’un parking en cours de réalisation pour accueillir le plus grand nombre possible de touristes dans la cité de Mathurin. Un ascenseur devrait aussi guider ces visiteurs vers le parvis de la cathédrale.

Des lauriers pour le genièvre de Houlle

Nous avons goûté le meilleur genièvre du monde… Il s’agit du Brut de Fût et il nous vient de la Distillerie Persyn à Houlle. 

La distillerie de Houlle, bien connue des audomarois, vient de recevoir deux récompenses prestigieuses au concours international des spiritueux à Londres le «World Gin Awards».

La médaille d’or a été attribuée pour son « genièvre finition Monbazillac », assemblage après un an de vieillissement de genièvre provenant de deux fûts venant d’un producteur de Monbazillac. Le diplôme de « meilleur genièvre du monde » a été décerné pour le  « brut de fût » titrant 47.5°, sans assemblage.

Une belle récompense pour la famille Persyn et deux palmes de plus pour la mise en valeur du patrimoine vivant audomarois.