Les Vikings dans le marais audomarois

Les Vikings de retour à Saint-Omer 

un drakkar à Saint-Omer

Saint-Omer est une ville ancienne, née chez les derniers Gaulois du Nord. Ce coin de Gaule a eu à soutenir la première coulée de toutes les invasions successives. Déjà au Ve siècle, sur le dos des Romains, on a vu passer tout le flot des Germains, Suèves, Alains… Tous les peuples ont foulé cette terre, y compris les Huns et Attila. Les Vikings ont même réussi à accoster leurs bateaux dans le dédale des petits ports domestiques de Lysel et du Haut-Pont, deux étonnants villages de bateliers locaux.

Pour retracer cette incursion Viking sur nos terres, les derniers Faiseurs de Bateaux de Saint-Omer ont organisé une bien belle et intéressante exposition intitulée : « Saint-Omer au temps des vikings ». Cette expo insolite se tient dans Lysel  jusqu’au 24 août. Point d’orgue de ce travail historique, les organisateurs ont mis sur pieds une fête inédite les 12 et 13 août : l’Aa Boot Feest.

Découvrez la suite

Information complémentaire

Mercredi 23 août: Le pays d’art et d’histoire s’associe aux Faiseurs de bateau et vous propose de découvrir lors d’une randonnée en vélo avec une guide-conférencière, Saint-omer au temps des Vikings.

Cortège nautique du Haut-Pont à Saint-Omer

Cortege 2014

Cortège nautique du Haut-Pont

…Il y a un an, l’annonce de la pose d’un « batardeau » sur l’écluse du Haut-Pont, nous interdisant l’accès à notre canal, laissait présager un avenir incertain à notre traditionnel cortège nautique. Tous les acteurs se sont concertés pour trouver la meilleure solution afin d’éviter aux habitants des faubourgs que leur canal devienne un bras mort avec tous ses désagréments… se réjouit Sylvain Dewalle, président du GLHP, association organisatrice de ces réjouissances.

Comme un art de vivre

 Elle rassemble tous les habitants des faubourgs et en particuliers plus de 200 bénévoles pour l’organisation de la fête et la décoration de chars nautiques à l’aide de milliers de fleurs en papier crépon.« Plus qu’une tradition, c’est un état d’esprit, un lien entre le terroir et la ville » nous explique en substance  le président. 

Cortège Nautique 2014
Visite 3D préparation Fête du Haut-Pont 2014

Cette fête riche en couleurs et en bonne humeur marque la fin des plantations de choux-fleurs.

Un rendez-vous à ne pas manquer

Dimanche 30 juillet, rendez-vous sur le Haut-Pont dès 16 heures pour ce cortège nautique remarquable, 41e du nom Les chars défileront à nouveau à la tombée de la nuit illuminée par un gigantesque feu d’artifice.

Clairmarais : la chapelle du Long Chêne

La chapelle du Long Chêne en forêt de Clairmarais

A Jésus Flagellé
Chapelle du Lon Chêne à Clairmarais

Les oratoires en Flandres sont nombreux. Parmi ceux-ci, en forêt de Clairmarais, à la limite de Renescure, on trouve la « Chapelle du Long Chêne ». On y arrive par un long chemin sinueux et ombragé. Elle porte la date de 1862 mais ses origines sont certainement plus anciennes… vers 1595, une femme qui ramassait du bois aurait eu l’apparition de Notre Dame du Chêne au-dessus d’une chapelle en ruine.

Dite : « Chapelle aux loques »

Elle était ornée extérieurement de peintures murales, représentant les instruments de la Passion, disparus lors de la restauration de 1995 par l’association Yser Houck. Elle est dite également «chapelle aux loques». On y pratique en effet un rite particulier, qui consiste à nouer à la grille de la chapelle un linge appartenant à la personne malade afin de lier ou nouer le mal. Plus le linge est serré, plus le mal est censé s’en aller rapidement après avoir fait le tour de l’édifice de manière à tenir toujours la statue du Christ sur sa droite.

A Jésus Flagellé
Les loques sont accrochés à la grille de la chapelle

Les pèlerinages  

Cette chapelle dédiée à Jésus flagellé aurait été reconstruite pendant la Révolution pour permettre aux prêtres réfractaires d’y célébrer la messe. Son emplacement aurait été établi à proximité du chêne le plus haut, afin que les habitants puissent la localiser. Un pèlerinage s’y déroule chaque année, le mercredi après la saint Jean-Baptiste. Elle est aussi visitée le vendredi saint.