Cortège nautique du Haut-Pont à Saint-Omer

Cortege 2014

Cortège nautique du Haut-Pont

…Il y a un an, l’annonce de la pose d’un « batardeau » sur l’écluse du Haut-Pont, nous interdisant l’accès à notre canal, laissait présager un avenir incertain à notre traditionnel cortège nautique. Tous les acteurs se sont concertés pour trouver la meilleure solution afin d’éviter aux habitants des faubourgs que leur canal devienne un bras mort avec tous ses désagréments… se réjouit Sylvain Dewalle, président du GLHP, association organisatrice de ces réjouissances.

Comme un art de vivre

 Elle rassemble tous les habitants des faubourgs et en particuliers plus de 200 bénévoles pour l’organisation de la fête et la décoration de chars nautiques à l’aide de milliers de fleurs en papier crépon.« Plus qu’une tradition, c’est un état d’esprit, un lien entre le terroir et la ville » nous explique en substance  le président. 

Cortège Nautique 2014
Visite 3D préparation Fête du Haut-Pont 2014

Cette fête riche en couleurs et en bonne humeur marque la fin des plantations de choux-fleurs.

Un rendez-vous à ne pas manquer

Dimanche 30 juillet, rendez-vous sur le Haut-Pont dès 16 heures pour ce cortège nautique remarquable, 41e du nom Les chars défileront à nouveau à la tombée de la nuit illuminée par un gigantesque feu d’artifice.

Clairmarais : la chapelle du Long Chêne

La chapelle du Long Chêne en forêt de Clairmarais

A Jésus Flagellé
Chapelle du Lon Chêne à Clairmarais

Les oratoires en Flandres sont nombreux. Parmi ceux-ci, en forêt de Clairmarais, à la limite de Renescure, on trouve la « Chapelle du Long Chêne ». On y arrive par un long chemin sinueux et ombragé. Elle porte la date de 1862 mais ses origines sont certainement plus anciennes… vers 1595, une femme qui ramassait du bois aurait eu l’apparition de Notre Dame du Chêne au-dessus d’une chapelle en ruine.

Dite : « Chapelle aux loques »

Elle était ornée extérieurement de peintures murales, représentant les instruments de la Passion, disparus lors de la restauration de 1995 par l’association Yser Houck. Elle est dite également «chapelle aux loques». On y pratique en effet un rite particulier, qui consiste à nouer à la grille de la chapelle un linge appartenant à la personne malade afin de lier ou nouer le mal. Plus le linge est serré, plus le mal est censé s’en aller rapidement après avoir fait le tour de l’édifice de manière à tenir toujours la statue du Christ sur sa droite.

A Jésus Flagellé
Les loques sont accrochés à la grille de la chapelle

Les pèlerinages  

Cette chapelle dédiée à Jésus flagellé aurait été reconstruite pendant la Révolution pour permettre aux prêtres réfractaires d’y célébrer la messe. Son emplacement aurait été établi à proximité du chêne le plus haut, afin que les habitants puissent la localiser. Un pèlerinage s’y déroule chaque année, le mercredi après la saint Jean-Baptiste. Elle est aussi visitée le vendredi saint.

François Goblet, poète.

Magnolia

François Goblet est un poète audomarois, déjà rencontré à deux reprises sur notre site

-Inspirations de François Goblet :

Quelques mots de plus à propos de François Goblet, poète et écrivain de chez nous. A l’origine son inspiration lui est venue de la lecture de Baudelaire et Rainer Maria Rilke. Il écrit principalement soit très tôt le matin à son domicile de Saint-Omer, ou l’après-midi au parc de la ville. Mais il aime aussi de façon surprenante écrire dans des bars, où il se sent en prise avec les gens qui l’entourent. C’est d’ailleurs dans un bar qu’il écrivit son premier poème.

Ma ville au gré des vents

Haut-Pont Saint-Omer
Faubourg du Haut-Pont Saint-Omer

Promenade le long du Canal de Saint-Omer

Neuffossé
Canal de Neuffossé entre Arques et Saint-Omer

Premier poème, sans titre de François Goblet écrit à l’âge de 17 ans.

Il fréquentait alors le Lycée Alexandre Ribot.

-Style d’écriture de François Goblet :

Tout au long de son parcours d’écriture, François Goblet est un poète spontané, loin des figures de styles consacrées, des poncifs, et du symbolisme littéraire rempli d’évocations qui nous laissent dubitatifs… Non François écrit comme il respire, librement! Et quand il n’écrit pas il pense à son prochain poème. Bref il vit sa poésie. Je le soupçonne même de rêver en poèmes.

François Goblet
François Goblet